Coup d’envoi des travaux d’élaboration du projet d’édit portant reddition des comptes exercice 2018 « clos ».

Les experts venus du gouvernorat de province, des cabinets ministériels, ceux de la direction provinciale de mobilisation et d’encadrement des recettes la DPMER et de services d’assiettes participent activement aux travaux d’élaboration du projet d’édit portant reddition de compte exercice 2018 Clos.

Dans son mot de circonstance, la coordonnatrice provinciale de Profit-Congo, Sylvie MALIONA, a circonscrit ses objectifs qui sont ceux d’accompagner le gouvernement provincial dans l’élaboration dudit projet jusqu’à sa promulgation par l’exécutif provincial après son adoption à l’assemblée provinciale.

Un geste salué par le ministre provincial des finances, Mûller Manacé RUHIMBIKA qui, au nom du Gouverneur ad intérim du Sud-Kivu félicité Profit-Congo pour l’organisation de cet événement.

Il va permettre entre autre, d’accompagner le gouvernement provincial à présenter les résultats définitifs d’exécution de l’édit budgétaire, faire participer la société civile à l’exercice de la redevabilité, mais aussi aider le gouvernement à reproduire les volumes à déposer au niveau de l’assemblée provinciale.

« J’invite donc chacun en ce qui le concerne de se mettre au travail dès ce jour afin de produire un rapport realiste dans le délai qui nous est donné, nous remercions beaucoup la banque mondiale, le royaume de la belqique et la cooperation britannique à travers PROFIT CONGO pour leur appui financié dans l’organisation de ses assises combien bénéfiques pour notre province » a lancé Müller RUHIMBIKA dans son discours.

Sylvie Maliona et Müller Ruhimbika

Pour rappel, la reddition des comptes constitue une obligation constitutionnelle en guise de présenter une justification de la consommation des crédits alloués annuellement à l’exécutif par le législatif à travers soit une loi de finances publiques ou un édit budgétaire, à en croire les participants à ces travaux.

« Ce qui est idéal ici, c’est de savoir comment on a perçu les fonds, donc les recettes, comment on les a depensées et voir s’il y’a eu respect des prescriptions légales. C’est au tour de toutes ses questions que nous allons mener une étude efficiente » rapporte Laban KYALANGALIWA directeur Provincial du Tresor et de l’ordonance.

« Cette activité va nous ramener à notre conscience pour que nous sachions qu’est ce qui a marché et qu’est ce qui n’a pas marché au cours de l’année 2018 » a renchéri pour sa part Dorothée MASIRIKA, chef de division chargée de recouvrement à la DPMER.

Notons que durant 10 jours, une équipe technique va s’occuper des travaux de finition, d’élaboration et d’impression de ce projet d’édit portant reddition des comptes de la province du Sud-Kivu pour l’exercice 2018 « Clos ».

Amani Alimasi

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *