Le Sud-Kivu rend hommage à Jean-Pierre NDUSHA NTANGANO

Le cadre somptueux de la cathédrale Notre-Dame de la paix ne cache pas l’émotion des quelques centaines de personnalités venues compatir avec la grande famille du Mwami NGWESHE éplorée.
Claude Nyamugabo, Marcellin Cishambo, le Mwami Désiré Kabare N’nabushi et Émile Baleke, des amis proches et anciens collaborateurs, tous unis autour de la famille biologique pour un ultime adieu à Jean-Pierre Ndusha Ntangano.
L’illustre disparu, haut gradé des services des renseignements, plusieurs fois conseiller dans divers Ministère et ancien Directeur de cabinet Adjoint et proche collaborateur de deux ex Gouverneurs du Sud-Kivu, Anatole Bishikwabo Cubaka et Marcellin Cishambo, s’est éteint à Kinshasa à l’âge de 66 ans de suite d’un cancer du pancréas qu’il combattait depuis 15 ans.
L’homme au sourire apaisé, dont la discrétion n’avait d’égal que ses excès de colère comme le témoignait sa fille Sylvette aura eu droit à des funérailles officielles sans en avoir le nom.

Dans son sermont et lors de la lecture du livre des évangiles, l’officiant du jour et conseiller spirituel du défunt, le Révérend Père Xavier Bugeme à dépeint l’image d’un homme plein d’énergies qui aimait assidûment le travail et qui s’agaçait fort à laisser transparaître sa souffrance. « Je quitte ce monde, et je les quitte sans regrets. J’ai apporté la joie à certains d’entre vous et peut être la tristesse à d’autres. Souvenez-vous du bien et oubliez le mal », tels étaient les quelques-unes des paroles prémonitoires de L’homme en fin de vie.

Son ami de longue date, Marcellin Cishambo s’est lui rappelé d’un collaborateur loyal et véritablement rigoureux qui traitait avec soins et délicatesse les dossiers sensibles. Avant d’ironiser sur la passion de Jean-Pierre Ndusha pour les belles voitures depuis sa tendre jeunesse.

Dans cette succession des témoignages, le Gouverneur du Sud-Kivu Claude NYAMUGABO à quant à lui évoqué le souvenir d’un Grand Frère rencontré en 1991 quand il débutait ses études universitaires à Kinshasa et avec lequel il a entretenu des relations cordiales jusqu’à la fin de sa vie.

Après une fin de vie passée dans le tourbillon des tourments, Jean-Pierre Ndusha le gentleman farmer repose selon sa volonté dans son ranch de CAGALA cette terre qu’il chérissait tant et où il avait entrepris un ambitieux projet agricole de la relance de la culture du café et d’élevage.
Yvette, son épouse et leurs 5 enfants lui ont également rendu un dernier hommage devant un parterre des notables du Bushi.
Il se hisse ainsi au panthéon des héros du Royaume du BUGWESHE dont il était un prince dévoué ! L’homme est parti comme il avait vécu : Dans la noblesse.

Cellule de Communication du Gouvernorat de Province.

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *