POTENTIEL ÉNERGÉTIQUE

Énergie hydraulique

L’énergie hydraulique est exploitée à l’aide de centrales, micro-centrales, mini-centrales et pico-centrales.

Centrales électriques

La province compte quatre centrales électriques : Ruzizi I & II, centrale de Kyimbi (Bendera) et Mungombe. Il existe une micro-centrale abandonnée, la centrale de Magembe à Fizi.

Micro–centrales en activité
  • Territoire d’Uvira : Lemera, Kiringye
  • Territoire de Walungu : Gombo, Kaziba, Chibimbi
  • Territoire de Mwenga : Iwiwi
  • Territoire de Shabunda : Lulingu
  • Territoire de Kabare : Mugeri, Fomulac
  • Territoire de Kabare : Murhesa, Mulumemunene, Nyamunyunye
  • Territoire de Mwenga : Mwenga
  • Territoire d’Uvira : Luberizi
Micro-centrales non exploitées
  • Territoire de Mwenga : Lumelekelwa
  • Territoire de Fizi : Nundu (démontée et emportée pendant la guerre) et Malikya dans la ville de Baraka
  • Territoire de Shabunda : Kashungu (démontée) et Belanzovu (démontée) par les rwandais
Micro-centrales à l’étude
  • Territoire de Walungu : Luvinvi, Shasha.

Gaz méthane

Il existe dans les eaux profondes du lac Kivu un gisement de gaz méthane dissous ; il est estimé à 45 milliards de mètres cubes. Le méthane du lac Kivu provient de la décomposition bactérienne et s’est formé à partir de l’hydrogène inorganique et des processus catalytiques. Un accident similaire à celui du lac Nyos n’a aucune raison de se produire dans le lac Kivu qui n’a aucune structure éruptive dans son fond, les éruptions de Nyamulagira et de Nyiragongo n’ayant pas d’impact significatif. Sous réserve de respect rigoureux de certaines précautions, on peut en extraire 1 milliard de mètres cubes de méthane. Le lac possède un degré élevé de stabilité dû à des processus dynamiques internes associés à la stratification.

La réduction de la contamination de la biozone du lac permettrait à long terme une émergence d’une abondante vie animale, source de nourriture à l’instar du lac Tanganyika.

Tourbe

La tourbe est un sol combustible qui permet de produire du feu notamment pour la cuisson de la nourriture en petite quantité à l’aide de briquettes. Une briquette peut remplacer une grande quantité de bois et de braises pour le chauffage, la cuisson, etc.

On l’exploite artisanalement dans le Sud-Kivu à Kakonda, territoire de Kabare, à Nyangezi, Chiherano et Kachandja, territoire de Walungu.

Pétrôle

Il existe d’importants gisements de pétrole dans les roches situées à l’ouest du lac Kivu et d’autres au fond de ce lac. Il en existe aussi dans la plaine de la Ruzizi et dans le lac Lac Tanganyika. Des explorations sont menées à Katanga, à l’embouchure de la rivière Mutambala dans la ville de Baraka. D’autres recherches concernent Karamba à l’embouchure de la rivière Nemba, à 25 km de la ville de Baraka en territoire de Fizi ; on y a déjà ramassé du bitume, déchet des hydrocarbures, avec une concentration de 80 % de carbone.

Chaux

Il existe des scories et des chaux à Ubwari, ville située à 4 km de Baraka.

Énergie éolienne

L’énergie éolienne provient du vent qui souffle du sud et qui entre dans le lac Tanganika à partir de la Zambie, remonte par la rivière Ruzizi au lac Kivu, pour se concentrer dans le parc de Kahuzi Byega et Nyangezi. À partir de ces deux sites, le vent peut être facilement transformé en électricité pour le Kivu.

Partager sur :