Sud-Kivu : Des originaires et notables de Mwenga plaident pour une paix durable dans leur terroir

Face à l’insécurité qui sévit dans certains coins du territoire de Mwenga, certains originaires du terroir souhaitent que la population s’implique dans l’opération Tujikinge et que la justice fasse son travail. Cette recommandation a été faite à l’issue d’une audience leur accordée par le Vice-gouverneur de province Hilaire Kikobya Kasusa.

La déclaration est consécutive au différend qui oppose certains habitants à leur Administrateur de territoire Bernard Zagabe, ancien chef d’encadrement administratif de Kamanyola en territoire de Walungu.

Selon Docteur Omer Kishimbi, porte-parole de la délégation, le conflit entre l’administrateur de Mwenga et la population n’a rien d’ethnique. Car, souligne-t-il : des administrateurs non originaires de Mwenga ont toujours œuvré chez nous et sont toujours les bienvenus.

« Nous sommes venus sous le label Lusu, en général, ressortissants de Mwenga, nous sommes venus voir l’autorité provinciale pour discuter de la situation qui règne actuellement dans notre milieu. De ce fait il y a la justice qui s’est saisie du problème et remarquons qu’elle continue à bien faire son travail. Nous ne voulons pas entendre d’autres langues qui essayent de tribaliser cette situation. Nous voulons tous à ce que la vérité éclate et que justice soit faite » a expliqué Omer Kishimbi.

Certains habitants pensent que l’administrateur de territoire serait impliqué dans l’insécurité signalée dans cette partie de la province du Sud-Kivu. D’où la pertinence pour eux de laisser la justice trancher.

Cellule de Communication du Gouvernorat

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *