Sud-Kivu : Plusieurs agents aux arrêts et expulsés pour perception illégale des taxes

Un autre assainissement vient d’être entrepris par le Gouvernement Provincial du Sud-Kivu le jeudi 18 octobre 2018.

Infatigable, le Vice-Gouverneur de province Hilaire KIKOBYA KASUSA à la tête d’une forte équipe de l’ordre opérationnel du Sud-Kivu, a fait la visité l’entrepôt Vaney Bishweka située à la Brasserie et le port Emmanuel.

Sur place, des ordres ont été données pour que seuls les services compétents puissent opérer à ces endroits tel que c’est stipulé dans le décret loi numéro 036 du 28 mars 2002.

A l’entrepôt Vaney, seuls la DGM, DGRAD, OCC, le Programme national de l’hygiène aux frontières, PNAHF, le Service de quarantaine animale et végétale, SQAV et la police des frontières. A ces services l’on associe la DPMER et les services de renseignement militaire et civile. Outre les services cités ci-haut qui sont opérationnels au niveau des ports, on y ajoute également la Force Navale.

Le vice-gouverneur, représentant du Gouverneur de Province Maître Claude NYAMUGABO BAZIBUHE en mission, a par la même occasion insisté sur la cessation de perception des taxes et autres frais illégaux aux ports et entrepôts.

Cela dans l’objectif de créer un climat d’affaires adéquat pour les opérateurs économiques et diminuer les prix des produits sur le marché.

A l’entrepôt comme au port, des instructions ont été données au commandant de la 33e région militaire, le général AKILI MUHINDO pour le suivi de l’applicabilité de ces mesures d’une importance capitale.

Les agents arrêtés devront répondre de leurs actes devant les services compétents.

Rappelons que cette opération intervient le lendemain d’une action similaire qui a visé les services opérant aux frontières Ruzizi I et Ruzizi II.

Musaba Proust/Cellule de Communication du Gouvernorat

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *