Sud-Kivu : Une dizaine de services non-attitrés opérant aux frontières déguerpis par le Gouvernement

C’est un véritable toilettage que vient d’opérer le Gouvernement Provincial du Sud-Kivu au niveau des frontières à travers le Vice-Gouverneur Hilaire KIKOBYA KASUSA et représentant du Gouverneur de province en mission.

C’est une dizaine de services opérant aux frontières Ruzizi I et Ruzizi II qui ont été chassés par le Vice-Gouverneur et mis à la disposition des services de sécurité le mercredi 17 octobre 2018.

Désormais, seuls la DGM, l’OCC, la DGDA, le Programme national de l’hygiène aux frontières, PNAHF, et le Service de quarantaine animale et végétale SQAV, mais aussi deux services de renseignements civil et militaire qui garderont leur caractère non apparents sont habilités à travailler aux frontières.

Cela, conformément au décret loi 036 signé par le chef de l’État datant de 2002, spécifiant les services qui doivent travailler à la frontière.

Au nom du Gouverneur de Province, Maître Claude NYAMUGABO BAZIBUHE, le Vice-Gouverneur Hilaire KIKOBYA a fait savoir que cette action vise à lutter contre les tracasseries dont sont l’objet les opérateurs économiques à ces endroits vitrines de la Province en particulier et du Pays en général.

« Ce que nous vivons n’honore pas. Nous sommes venus mettre de l’ordre au niveau de toutes les frontières. Personne n’est au dessus de la loi. Vous qui êtes habilités à travailler, nous vous invitons au strict respect des normes de travail qui régissent leur secteur ; pas de magouilles et pas de corruption. Les récidivistes subiront la rigueur de la loi » a martelé devant la presse le Vice-Gouverneur Hilaire KIKOBYA.

Parmi les services déguerpis, on peut citer SOKOLA II, la mairie, la DPMER, la police Judiciaire, la Zone défense,. TD région, garde républicaine et d’autres. Leurs agents ont été embarqués dans un camion et conduits au cachot du camp Saïo.

C’était en présence du directeur de cabinet du Gouverneur de Province, le Professeur Jean Claude MUBALAMA ZIBONA, le procureur général et les responsables de services qui vont continuer à œuvrer aux frontières.

Musaba Proust/Cellule de Communication du Gouvernorat

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *