PROVINCE DU SUD-KIVU

Le Gouverneur Théo NGWABIDJE KASI de retour à Bukavu après une mission de service de 3 jours à Goma

Après trois jours de travail passés dans la ville Volcanique de Goma au Nord-Kivu où son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province Théo NGWABIDJE KASI a séjourné en marge de la visite du Chef de l’État, l’autorité provinciale a regagné Bukavu ce jeudi 8 Octobre 2020 via l’aéroport national de kavumu sous une pluie battante.

C’est avec une note de satisfaction qu’il vient de regagner son fief après l’échange fructueux qu’il a eu avec le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO qui est venu dans une mission de pacification et de paix à l’Est du pays.

Lire également : En première ligne, le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi a accueilli le Président de la République Félix Tshisekedi ce lundi à Goma

Au menu de leur entretien qui a eu lieu en date du mercredi 7 Octobre 2020 à Goma, le Chef de l’exécutif provincial du SUD-KIVU Théo NGWABIDJE KASI a plaidé pour plusieurs secteurs dans sa province notamment celui sécuritaire, agricole et des infrastructures.

Théo NGWABIDJE KASI, en sa qualité de Président du comité de pilotage du programme DDR a plaidé pour l’éradication totale des groupes armés au SUD-KIVU et le renforcement des Fardc, a annoncé la nomination prochaine d’un coordonateur national qui dépendra de la présidence dans le cadre de ce programme. Il a demandé aux fils et filles de la Province se trouvant dans la brousse de se rendre faute de quoi ils y seront contraints.

Deux projets dans le secteur des infrastructures ont été soumis au Chef de l’État notamment la poursuite des travaux de réfection de la voirie urbaine et la réhabilitation de la RN5 qui relie  Bukavu-Uvira-Baraka, mais aussi la route Bukavu- walungu- Mwenga avec la bretelle kigulube- shabunda.

Le Président de la République a réaffirmé sa volonté d’y trouver des solutions idoines pour un développement durable de la province. Au cours de leur entretien, l’autorité provinciale n’a pas oublié aussi le secteur agricole dont le projet PICAGL et Volontariste agricole ont été évalués. Ici l’autorité provinciale a plaidé que ces projets soient coordonnés par les Provinces pour qu’ils profitent plus aux administrés respectifs.

Par Paterne NKUNZI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défilement vers le haut